Desperate Housewives - 8x01

Publié le par critiquesenserie

 

http://www.cine-magic.org/wp-content/uploads/2011/09/desperate_housewives_logo.jpg

 

 

 

Tellement de choses à dire pour cet épisode. Je l'attendais impatiemment, mais je ne pensais pas qu'il s'agirait du dernier season premiere de cette série jusqu'il y a peu. C'est avec impatience mais aussi tristesse que je l'ai visionné. Il s'agira de la dernière année où je pourrai suivre la vie de ces 4 femmes aux foyer, leur vie dans ce quartier résidentiel pas si tranquille que ça, dans lequel il se passe en l'espace d'une quinzaine d'année, ce qui ne se passerait pas en une vie dans notre quartier. De la joie, des larmes, de la colère, toutes ces émotions me traversaient dès que je regardais une saison complète, celle ci sera la dernière.

 

 

 

http://www.reviewer.fr/uploads/Septembre/desperate%20housewives1.jpg

 

Pour la première fois de son histoire, l'épisode démarre là où s'était arrêté le dernier. J'appréhendais, je pensais qu'ils allaient nous faire une ellipse temporelle comme à chaque saison, voire même nous faire faire un bond de plusieurs années en avant pour clôturer cette série. Au final Marc Cherry a fait ça très bien. 

On retrouve donc nos Desperate au fameux repas des voisins, le principe, inviter toute la bande d'amis et manger un plat différent dans chaque maison. Le dernier plat se faisant dans la maison de Gaby, là où quelques minutes plus tôt, Carlos a abattu le beau père de Gaby qui lui faisait subir des sévices sexuels lorsqu'elle était plus jeune. J'ai bien imé le fait qu'ils ne nous montrent pas tout le repas, cela a évité que ce soit trop lourd, trop pesant. La scène de la forêt, lorsqu'elles enterrent le corps et jurent de ne jamais révéler le secret me rappelle un peu dans la forme à du Pretty Little Liars, les ados en moins. L'ellipse temporelle se passe après. On se retrouve un mois plus tard.

 

 

http://cdn.media.abc.go.com/m/images/image-util/624x351/f0dc9ca337959a78697d730505d460aa.jpg

 

 

L'épisode se concentre sur la force de l'amitié entre Gaby, Lynette, Bree & Susan. Seront-elles capables de garder le secret enfoui ? Arriveront-elles à passer au dessus ? Leur amitié rester t-elle intacte ?

Bree est celle qui s'en sort le mieux des 5 (si on compte Carlos). A son habitude, elle est celle qui a le plus la carrure pour faire face à cette situation. N'oublions pas que lors de la saison 1, elle a couvert son fils qui avait accidentellement tué la mère de Carlos. Ce dernier en l'apprenant n'avait jamais prévenu la police, Bree a en quelques sortes voulu lui rendre la pareille en prenant les choses en main et en couvrant le meurtre qu'il venait de commettre. Certainement pour une sorte d'équité et pour retrouver leur amitié passée. Ce qui est drôle c'est que malgré tout ce qui s'est passé, elle a continué sa relation avec le détective. Meilleur moyen de garder le contrôle de la situation est d'être la première au courant en cas d'enquête. J'aime beaucoup l'évolution du personnage, elle a bien changé depuis la première saison, même si son côté nymphomane ne me plaît pas vraiment. Quant à lui, il est bien drôle, c'est d'ailleurs étonnant pour un détective de ne soupçonner rien du tout vis à vis de l'attitude un peu étrange de Bree.

 

Gaby cherche tant bien que mal à aider Carlos qui culpabilise de son geste. Ils ont d'ailleurs une merveilleuse scène dans la chambre lorsque Carlos ne pouvant avoir l'absolution de Dieu (en ne se rendant pas à la police) obtient celle que Gaby lui offre por avoir sauvé sa vie. Elle est très touchante. 

 

Lynette, quant à elle doit gérer sa séparation avec Tom. Les enfants ne sont toujours pas au courant et chaque matin c'est la course pour Tom pour retourner dans la maison avant le réveil des enfants sachant qu'il habite la maison d'en face. Ce qui donne lieu a quelques scènes bien drôles qui détendent un peu l'atmosphère. Lynette d'apparence distante et forte, est sujette à des cauchemars de cette fameuse nuit. Elle ne dort presque plus, et doit gérer tellement de choses en même temps qu'elle fini par craquer et retourne dans les bras de Tom (pour une nuit seulement).

 

Susan est celle qui a le plus de mal à reprendre une vie soit disant normale. Elle meurt d'envie de tout raconter à son mari parce que son changement d'attitude commence à affecter ses relations avec lui. Et comme Susan est quelqu'un qui n'a vraiment jamais de chance, son premier jour en tant que professeur remplaçant e résume à la mort du hamster de la classe "Cupcake", qu'elle doit enterrer! Cela remonte encore plus son sentiment de culpabilité et nous offre comme à son habitude un scène sensée nous émouvoir mais qui en fin de compte provoque l'hilarité. Petit retour à Susan l'exubérante qui fait tout un plat de pas grand chose. 

 

Pour le reste de l'épisode, comme chaque saison, un nouveau voisin arrive. Je ne sais pas ce que nous réserve le nouveau, mais vu tous les derniers voisins arrivés, mise à part Bob & Lee qui m'ont manqué dans cet épisode, il cache certainement quelque chose. Pour le moment, ce n'est pas ce qui est développé. René a été totalement transparente mais ça ne me gène pas, l'intrigue du meurtre est beaucoup plus intéressante.

 

Et enfin cette scène finale. "I know what you did, it makes me sick, I'm going to tell". On sent vraiment qu'il s'agit de la dernière saison, on nous le rappelle dès le premier épisode avec cette petite lettre, la même que Mary Alice avait reçu au tout début de la première saison et qui l'avait conduite à se suicider.

Bree en parlera t-elle à ses amies ? La cachera t-elle comme avait fait Mary-Alice ? Se suicidera t-elle ? Tant de questions qui restent pendues à mes lèvres. La suite au prochain épisode!

 

Un très bon season premiere, quelques peu différent des précédents, marquant bien par de petits détails qu'il s'agit du dernier premier épisode de saison. La fin d'une époque a bien commencé, que ce soit pour nous ou pour nos desperate.

Commenter cet article